Votre meuble en bois subit chaque jour de nombreuses épreuves face aux tâches, rayures et autres conséquences d’un usage quotidien. Vous vous demandez comment le protéger et éviter le pire ? Nous vous proposons un tutoriel pour vous aider à cirer votre meuble en toute simplicité, lui permettant ainsi de continuer à être joli sans l’angoisse d’être abîmé.

Quelle cire choisir ?

Il existe toutes sortes de cires. C’est à vous de choisir celle qui convient le mieux à votre intérieur. Sachant qu’il est préférable de choisir une cire en pâte, et que si vous souhaitez que votre bois reste naturel, il vous faut en choisir une non teintée.

Si vous n’êtes pas certain de faire le bon choix, vous pouvez toujours demander l’avis d’un conseiller en magasin lors de votre achat.

Il est aussi possible de la fabriquer soi-même.

Ingrédients :

  • 100 gr de cire d’abeille (boutique bio ou grande surface de bricolage).
  • 200 ml de térébenthine (droguerie ou supermarché).

Recette :

  • Rappez les 100 gr de cire d’abeille dans un bol.
  • Ajoutez les 200 ml de térébenthine dans ce même bol.
  • Placez le ensuite sur une source chaude (casserole d’eau chaude ou radiateur par exemple) tout en mélangeant avec une spatule en bois, pour bien faire fondre la cire.
  • Quand le mélange devient onctueux, il est prêt !

Si vous avez besoin de la conserver, un bocal fermé conviendra parfaitement.

Appliquer la cire

ATTENTION !

Il n’est pas question de cirer son meuble en bois sans commencer par protéger le sol. Il est également préférable de retirer les portes, tiroirs et autres éventuels éléments démontables, que vous cirerez à part.

Que la cire soit faite maison ou qu’elle ait été achetée dans un magasin de bricolage, la façon de l’appliquer est la même.

Le cirage s’effectue sur un bois décapé, poncé et parfaitement propre.

Première couche :

Il faut d’abord passer une première couche de cirage bien généreuse à l’aide d’un pinceau en  suivant le sens de la fibre du bois.

Deuxième couche :

Après avoir laissé sécher votre meuble pendant au moins une heure, frottez délicatement avec une brosse de type brosse à chaussure puis passez la deuxième couche, cette fois-ci, moins épaisse. Il faut l’appliquer en faisant des mouvements droits, également en suivant le sens de la fibre.

Troisième couche :

Cette dernière couche nécessite encore moins de cire que les deux précédentes. Après un nouveau séchage du meuble, appliquez-la pour un rendu plus brillant.

Le séchage

La cire doit désormais sécher plusieurs heures. Plus elle aura durci, plus il vous sera facile de lustrer votre meuble.

Ne négligez pas cette étape.

Le lustrage

Le lustrage consiste à frotter votre meuble à l’aide d’une brosse de nylon. Faites des gestes énergiques et rapides de droite à gauche, toujours dans le sens de la fibre, jusqu’à ce que le rendu soit suffisamment brillant à votre gout.

La finition

Si vous voulez que ce soit parfait, terminez avec un chiffon de laine très doux pour une meilleure pénétration de la cire et un effet encore plus brillant.

Notre meuble est maintenant prêt pour affronter la vie du quotidien. Mais attention, pour une protection sans faille, votre meuble doit être ciré à peu près une fois par an. Pensez-y 😉

5 Commentaires

  1. Bonjour,
    Il est important de préciser qu’enlever le trop plein de cire à la mèche de coton avant le lustrage permet d’économiser de l’huile de coude et surtout garantit le fait d’obtenir une belle brillance (elle même obtenue par la quantité de cire de carnauba contenue dans la cire et non mentionnée dans votre recette)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here